Rallyes Mag

Si vous courrez et que vous voulez voir publiés vos résultats et la photo de votre voiture, S.V.P. e-mail        Journalistes clic ici

Les Nouvelles des Rallyes Francais

Date : 8 & 9 juillet 2000 .

Rallye Charlemagne-Ville de Maubeuge 1ère division
Maubeuge(Nord)

18e édition. Organisé par RCO et l'ASA Sambre-et-Helpe
Comité Nord-Picardie.
(117 partants, 84 classés)

Duel franco-belge

Pour sa première édition transfrontalière (départ en Belgique, arrivée en France), le Charlemagne a été le cadre d'un duel franco-belge entre Mordacq (Escort Cosworth) et Duval (Toyota Celica). Duel qui s'est terminé par la sortie de Duval et une nouvelle victoire de Mordacq.

par Gilles Guillon.

Comme tous les frontaliers, Bruno Brissart aime l'Europe. Copilote en France (avec Loubet) et en Belgique (avec Duval), président du comité d'organisation, il est à l'origine de l'ouverture internationale du rallye Charlemagne. Tous les ans, des concurrents viennent d'une demi-douzaine de pays pour s'affronter à Maubeuge. Cette année, aux habituels Danois, Luxembourgeois et Hollandais, étaient venus s'ajouter des Suédois et une forte délégation irlandaise menée par Kenny McKinstry, champion d'Irlande en titre. Autre nouveauté, le jumelage entre le Charlemagne et le rallye provincial de Mons-Quevy qui a lieu en même temps de l'autre côté de la frontière. Grâce à cet accord, le Charlemagne a pu partir de Mons et parcourir deux spéciales en Belgique avant de rentrer en France. L'espoir belge François Duval (Toyota Celica) profite de cet avantage territorial pour remporter les deux premiers chronos devant McKinstry (Impreza WRX ex-Dor) et Mordacq (Escort Cosworth). De retour en France, entre deux averses, Mordacq aligne une série de scratches, revient à la hauteur du leader et passe en tête, mais Duval avec sa vieille Celica équipée de pneus usagés garde le contact. Au départ de la dernière boucle de 4 ES, le jeune Belge n'a que 4 secondes de retard sur le Nordiste. Les autres concurrents ont lâché prise. McKinstry est à plus d'une minute. Le Danois Lysen, avec une Celica ex-Kankkunen, est 3e à 3min29sec. L'Irlandais Graham (Escort WRC) a cassé sa direction assistée et navigue aux alentours de la 15e place. L'Anglais Blair (Escort WRC) a abandonné (pression d'huile) après deux spéciales. La victoire va se jouer dans l'ES11, quand la Toyota de Duval part en tonneaux à haute vitesse. Débarrassé de son principal rival, Mordacq peut lever le pied. Avant de savourer un succès qui lui avait échappé l'an dernier, il se fait une dernière frayeur. Au départ de l'ultime chrono, son Escort cale et met une trentaine de secondes avant de redémarrer. A l'arrivée, son avance a chuté à 22 secondes.

Deux Danois en groupe N
Pour leur première participation, McKinstry et le Danois Sorensen (Mitsu Evo5) complètent le podium. Lysen, qui s'est retrouvé en deux roues motrices à deux spéciales de la fin, n'a pu défendre sa 3e place face aux assauts des deux premiers du groupe N, Sorensen et Jensen, qui se sont livré un duel acharné tout au long de la journée. Plusieurs fois vainqueur du groupe à Maubeuge, Jensen (Mitsu Evo6) n'a pas réussi à rattraper son retard initial. Son compatriote Sorensen n'est pas un inconnu ; il a déjà couru en France en Saxo kit-car. Les suivants, l'Anglaise Nathalie Barratt (Mitsu) et le Luxembourgeois Heck (Mitsu) sont à plus de 4 minutes. En groupe A, derrière les leaders, les 106 S16 du Volant Peugeot ont fait un festival malgré le terrain glissant. Bernardi termine en 6e position, sur les talons de la Celica de Lysen. En A7, Jean-Jacques Lebrun (Clio Maxi) a failli créer la surprise, malgré une concurrence très relevée. L'Irlandais O'Connor (Escort RS), champion F2 sur asphalte en Grande-Bretagne, ayant rapidement connu des soucis de moteur et le Danois Brink ayant vu sa 306 Maxi s'arrêter de longues minutes entre deux spéciales, c'est Ib Kragh (Clio Maxi) qui a pris la tête de la catégorie, devant Lebrun. Mais, gêné par la buée pendant une averse, le Danois a perdu du terrain et Lebrun a pris l'avantage. Il l'a conservé jusqu'au départ de la dernière, où ne connaissant pas les temps de son adversaire, il se fait souffler la victoire pour 8 secondes. En A5, Decanter a cassé son câble d'embrayage et Cordonnier est tombé en panne d'alternateur. C'est encore un Danois, Rasmussen (106) qui gagne devant Cousin (106). En N3, le Belge Vilain (306 S16) est sorti de la route dans l'ES12, laissant le Hollandais Piet Verdijk imposer sa Ford Escort. En N2, le Luxembourgeois Souvigné (Civic) a longtemps fait jeu égal avec les 106 Rallye du Volant Peugeot. En N1, à domicile, Marc Lerbut (106) remporte la classe pour la 3e année consécutive. C'était son 16e Charlemagne.Pour une fois, le groupe F était réduit à la portion congrue et s'est limité à un duel entre Flamme (R11 Turbo) et Bève (Opel Manta). Quand ce dernier s'est retrouvé en slicks sous l'averse, Flamme qui n'avait que des pneus pluie a creusé l'écart. Déjà victorieux de la catégorie à la Lys, Yves Josse (205 GTI) a remporté le F2000. Les R5 GT de Fouteret, pénalisé de 30 secondes, et de Demarque, en panne d'embrayage, n'ont rien pu faire. En GT, le Parisien Amaury Eloy (Porsche 964) n'a pas eu de mal à devancer la MGF de Staiano, pilotée pour l'occasion par Riera. Enfin dans le groupe H (GrF étranger), les Volvo 242 et 244 des pilotes suédois étaient venues en repérage pour 2001. L'an prochain, le Charlemagne pourrait compter pour une formule de promotion Volvo.

Leaders : ES1 à 3 Duval - ES4 Duval et Mordacq - ES5 à 14 Mordacq.
Meilleurs temps : Mordacq 7 - Duval 3 - Mc Kinstry et Sorensen 2.

1. Mordacq-Mortier (Escort Cosw) 1h29min05s
2. Mc Kinstry-Orr (Impreza WRX) à 22s
3. Sorensen-Fredriksen (Mitsu Evo5) à 3min18s
4. Jensen-Marx (Mitsu Evo6) à 3min32s
5. Lysen-Olsen (Celica GT4) à 5min02s
6. Bernardi-Cavalier (106 S16) à 5min36s
7. Amourette-Ghilardi (106 S16) à 6min15s
8. Bengué-Grau (106 S16) à 6min19s
9. Kragh-Ravn (Clio Maxi) à 6min44s
10. JJ. & M. Lebrun (Clio Maxi) à 6min52s
11. Dussaucy-Bru (106 S16) à 7min19s
12. Tirabassi-Decastelli (106 S16) à 7min27s
13. Biasion-Breton (106 S16) à 7min32s
14. Barratt-Boyles (Mitsu Evo6) à 7min33s
15. Watrin-Meffre (106 S16) à 7min38s
16. Chatillon-Baudin (106 S16) à 8min35s
17. Graham-Nestor (Escort WRC) à 9min13s
18. Heck-Coyette (Mitsu Evo5) à 9min23s
19. Josse-Delafaite (205 GTI) à 9min45s
20. O'Donovan-Moynathan (Escort kit-car) à 10min12s...

Groupe A (49 partants, 39 classés)
Leaders : ES1 à 3 Duval ES4 Duval et Mordacq ES5 à 14 Mordacq.
Meilleurs temps : Mordacq 3 Mc Kinstry et Duval 3.

1. Mordacq, 1h29min05s
2. Mc Kinstry, à 22s
3. Lysen, à 5min02s
4. Bernardi, à 5min36s
5. Amourette, à 6min15s...

¥ A8 (12 p, 7 cl)
Leaders et meilleurs temps : idem GrA
1. Mordacq, 1h29min05s
2. Mc Kinstry, à 22s
3. Lysen, à 5min02s
4. Graham, à 9min13s
5. De Jong-Klumpers (Volvo 850), à 14min48s..

.¥ A7 (10 p, 8 cl)
Leaders : ES1 O'Donovan ES2 à 8 Kragh ES9 à 13 Lebrun ES14 Kragh.
Meilleurs temps : Kragh 9 Lebrun 4 O'Donovan et Brink 1.
1. Kragh, 1h35min49s
2. Lebrun, à 8s - 3. O'Donovan, à 3min28s
4. Brink-Bendstrup (306 Maxi), à 3min52s
5. B.Flamme-Coulon (Opel Astra), à 4min58s...

¥ A6 (21 p, 19 cl)
Leaders : ES1 Bernardi ES2 Dussaucy ES3 à 14 Bernardi.
Meilleurs temps : Bernardi 9 Amourette 2 Dussaucy et Bengué 1; 1 temps forfaitaires.
1. Bernardi, 1h34min41s
2. Amourette, à 39s
3. Bengué, à 43s
4. Dussaucy, à 1min43s
5. Tirabassi, à 1min51s...

¥ A5 (6 p, 5 cl)
Leaders : ES2 Decanter ES3 à 14 Rasmussen.
Meilleurs temps : Rasmussen 8 Cordonnier 2 Decanter et Wallart 1; 2 temps forfaitaires.
1. Rasmussen-Fasterholdt (106), 1h44min53s
2. P & O. Cousin (106), à 2min10s
3. Wallart-Leleu (106), à 4min07s
4. Dumenil-Baude (106), à 5min39s
5. Cordonnier-Rolland (205), à 8min02s.

Groupe N (50 partants, 33 classés)
Leader : ES1 à 14 Sorensen.
Meilleurs temps : Sorensen et Jensen 7.

1. Sorensen, à 1h32min23s
2. Jensen, à 14s
3. Barratt, à 4min15s
4. Heck, à 6min05s
5. Le Jossec-Maitre (106 Rallye), à 8min30s...

¥ N4 (10 p, 7 cl)
Leader, meilleurs temps et 4 premiers : idem GrN....
5. P & B. Quersin (Impreza), à 11min43s...

¥ N3 (10 p, 4 cl)
Leaders : ES2 Verdijk ES3 à 7 Vilain ES8 à 14 Verdijk.
Meilleurs temps : Vilain 5 - Verdijk 4 Degroote 3; 2 temps forfaitaires.

1. Verdijk-Van Luinen (Escort), 1h43min25s
2. Degroote-Robyns (Honda Integra), à 1min03s
3. Cailliau-Ingelaere (Clio Will), à 6min39s
4. Moreira-Ressencourt (Clio Will), à 7min05s.

¥ N2 (24 p, 18 cl)
Leaders : ES2 Souvigné ES3 Mermet ES4 à 6 Le Jossec ES7 à 8 Montigaud ES9 à 14 Le Jossec.
Meilleurs temps : Le Jossec 6 Souvigné 5 Montigaud 1; 2 temps forfaitaires.

1. Le Jossec, 1h40min53s
2. Souvigné-Weydert (Honda Civic), à 1min00s
3. Cliquennois-Verstraet (106 Rallye), à 2min19s
4. Petiet-Corcella (106 Rallye), à 2min20s
5. Leroy-Berlinger (106 Rallye), à 2min47s...

¥ N1 (6 p, 4 cl)
Leader : ES2 à 14 Lerbut.
Meilleurs temps : Lerbut 11 (dont 1 ex-aequo) Lamoitte 1 Rousseaux 1 ex-aequo.

1. Lerbut-Canonne (106), 1h48min38s
2. Lamoitte-Hersin (AX), à 3min04s
3. Gallet-Bruyère (205), à 10min29s
4. Leclercq-Moittel (205), à 15min30s.

Groupe F (4 partants, 2 classés)
Leaders : ES2 à 3 Morel ES4 à 14 H.Flamme.
Meilleurs temps : H.Flamme 9 Bève 3 Morel 2; 1 temps forfaitaires.

1. H.Flamme-Vion (R11 Turbo), 1h41min18s - 2. Bève-Vauchez (Opel Manta), à 2min04s.

¥ F19 (1 p, 1 cl)
1. H.Flamme, 1h41min18s.

¥ F18 (2 p, 1 cl)
Leaders : ES2 à 3 Morel ES4 à 14 Bève.
Meilleurs temps : Bève 11 Morel 1 - 1 temps forfaitaires.
1. Bève, 1h43min22s.

Groupe F2000 (5 partants, 4 classés)
Leaders : ES2 à 7 Josse ES8 Fouteret
ES9 à 14 Josse.Meilleurs temps : Josse 11 Fouteret 2 2 temps forfaitaires.
1. Josse, 1h38min50s
2. Fouteret-Damiani (R5 GT), à 1min24s
3. Demarque-Delair (R5 GT), à 2min35s
4. Carameaux-Guerin (AX Sport), à 15min17s.

¥ F2-14 (3 p, 2 cl)
Leaders : ES2 Demarque ES3 à 14 Fouteret.
Meilleurs temps : Fouteret 9 (1) Demarque 3 (2) 2 temps forfaitaires.
1. Fouteret, 1h40min14s
2. Demarque, à 1min11s.

¥ F2-13 (1 p, 1 cl)
1. Josse, 1h38min50s.

¥ F2-12 (1 p, 1 cl)
1. Carameaux, 1h54min07s.

Groupe GT (2 partants, 2 classés)
Leader et meilleurs temps : Eloy.
1. Eloy-Duclermortier (Porsche 964), 1h45min27s
2. Riera-Staiano (Rover MGF), à 15min51s.

Groupe H (7 partants, 4 classés)
Leaders : ES1 à 3 Vankerckhoven ES4 Synan - ES5 à 14 O'Connor.
Meilleurs temps : O'Connor 12 (1) Synan 2 (1) Vankerckhoven 1.
1. O'Connor-Kenny (Escort), 1h41min01s
2. Lundell-Gullberg (Volvo 242), à 9min09s
3. Foghagen-Ellison (Volvo 242), à 12min17s
4. Jönsson-Olsson (Volvo 244), à 14min04s.

Une colonie Irlandaise avait envahi le Charlemagne et a eu la gentillesse de nous communiquer les résultats de tous les "envahisseurs" accompagnant leur champion.

15 Tommy Graham/Anthony Nestor (Casse 2 arbres de roue et la direction assistée 4è de classe)
20 Ollie O Donavan/David Moynihan (Problèmes d'accélérateur toute la journée -3è de classe)
27 Rory O Connor/Francis Kenny (Un fossé dans ES3 perd 1' et a des ratés toutes la journée -1er classe)
45 Tom Holton/Ron Ghua (Pas de 1ère vit. depuis ES2 prend 3 min de pénalités en essayant de réparer 6è de classe)

Abandons       Kevin Barrett/Sean Mulally (Pompe à essnce ES 3)
                         Barry Coleman/Guy Carlisle (Sortie ES 6)
                         EdSynan/David Doherty (Embrayage ES 7)

Rally consisted of 14 stages,from 10am to 10.30pm.
Very well run rally with fast but very mucky and slippy stages.

La suite complête des résultats dans le prochain N° de Rallyes Magazine

retour